Pour la réparation ou la modification de votre chapeau … et bien rendez-vous à l’atelier de la modiste !

La réparation de votre chapeau : Remise en forme, réparation, remise au goût du jour … tout est permis !

Ainsi, toutes les réparations sont envisageables directement à l’atelier, mais aussi à distance. Dans ce cas, une première estimation – de faisabilité et temps de réparation nécessaire – est établie par mails ou sms, sur la base de photos de votre chapeau. Après validation du devis, l’expédition se fait par colissimo suivi avec AR.

Je fonctionne au chronomètre. La tarification est horaire (45 €), à laquelle s’ajoute le coût des matières premières utilisées.

Temps passé 20 min = 15 €

° Elargir une entrée de tête : Gratuit.

° Changer un gros grain d’entrée de tête : 7 euros.

° Recoudre la paille : au temps passé.

° Remise en forme (paille, feutre) : au temps passé.

° Nouvelle jeunesse pour un chapeau : Prix des matières premières + au temps passé.

Il est également possible de transformer vos fourrures en parfait état de conservation (manteaux, cols …) : Tarif horaire 60 euros + coût matières additionnelles éventuels.Transformation d'un col en astrakan Transformation d'un col en astrakan en toque

L’entretien au quotidien de votre chapeau :

Stockage :

  • Tous les chapeaux se stockent à plat, ainsi les bords ne s’abiment pas.
  • S’il pleut sur votre chapeau en feutre ou en paille … alors, une fois au sec, laissez le sécher tranquillement, bien à plat sans rien aux abords.

C’est un panama :

  • Un petit focus sur votre chapeau Panama ! Les Panamas sont dits « indestructibles » …  c’est vrai, mais sur leur lieu de production uniquement. En effet, la fibre de palmier y reste douce et souple, grâce à l’humidité de l’air. Par contre, dans nos contrées, la toquilla sèche très rapidement et finit donc par casser. Aussi, humidifiez votre panama, au moins une fois par an, avec un vaporisateur d’eau. Evitez de pincer la calotte du chapeau avec vos doigts … car une fibre naturelle pliée finit toujours par casser… donc tenez votre chapeau par les bords.

Un chapeau à la bonne taille :

  • Un chapeau peut être agrandi jusqu’à 1,5cm en entrée de tête (sauf les chapeaux en cuir australien) grâce à l’agrandisseur. Rendez-vous chez votre modiste ou chapelier.sur mesure
  • S’il est un peu trop grand, alors votre chapeau glisse et tombe sur le front. Et c’est agaçant. Bonne nouvelle, il peut être resserré, ajusté ! Avec une aiguillée, cousez une pince ou deux dans le gros grain d’entrée de tête du chapeau … ou passez à l’atelier de la modiste.

Nettoyage de votre chapeau :

  • Une brosse propre permet de dépoussiérer votre chapeau en feutre.
  • Avec une vieille brosse à dent légèrement humide et un peu de savon de Marseille, vous pouvez nettoyez le gros grain d’entrée de tête de votre chapeau. Alors frottez tranquillement la zone, sans modifier la forme de votre chapeau. Cela permettra d’enlever les traces de transpiration ou de salissure de fonds de teins.
  • L’entretien de votre chapeau, toque, bonnet, bandeau … en textile, lainage :
    • Lavage en machine : programme laine à froid, sans essorage, ni sèche linge.
    • Lavage à la main : Laissez le tremper dans de l’eau froide, légèrement tiède, avec votre lessive habituelle, frottez les éventuelles tâches. Puis rincez bien votre chapeau à l’eau claire, et pressez le légèrement sans essorer. Roulez enfin le chapeau dans une serviette de toilette propre afin d’absorber le maximum d’humidité. Puis laissez le sécher tranquillement en le posant à plat. Votre chapeau est alors prêt à être reporter.
Voir tous les chapeaux